[dt_sc_one_column first]
Lors d’une épreuve de triathlon, la première discipline abordée  est la natation. Si vous avez déjà vécu une course  alors cet article est fait pour vous. La natation est souvent la bête noire des triathlètes, elle demande des moyens importants lors des entraînements (une piscine et des créneaux adaptés)  mais aussi une technique propre à la discipline. Détrompez-vous si vous pensez que la nage en triathlon est un moment de détente. Eau trouble, coups de pieds, coups de bras, accélération, apnée, changements de direction, maîtrise de l’équipement… Voilà ce qui vous attend, un véritable parcours du combattant ! Afin  d’optimiser votre départ et mettre toutes les chances de votre côté, je vais vous donner quelques conseils pratiques à réaliser pendant vos entraînements de natation.
[/dt_sc_one_column][dt_sc_hr_invisible_medium /][dt_sc_one_column first][dt_sc_h2 class=””]

Savoir  prendre ses repères efficacement

[/dt_sc_h2]

Il est évidemment plus complexe de nager en eau trouble qu’en eau claire, or, les repères visuels en natation sont très importants. En mer ou en rivière, aucune chance d’apercevoir  les carreaux au fond de l’eau pour nager droit. Il est donc primordial de travailler votre technique afin d’éviter d’allonger inutilement votre trajectoire ou de suivre un autre compétiteur. Entraînez-vous à nager en crawl polo, technique utilisée en water-polo consistant à se déplacer avec un ballon entre les bras tout en gardant la tête hors de l’eau. Lors de vos entraînements de natation, programmez des séries de 25 mètres minimum en utilisant cette technique. Gardez le plus possible la tête fixe en prenant un repère visuel en face de vous et en essayant de maintenir une bonne prise d’appuis au niveau des bras.

 

[/dt_sc_one_column][dt_sc_hr_invisible_medium /][dt_sc_one_column first][dt_sc_h2 class=””]

Savoir économiser son énergie 

[/dt_sc_h2]

Le triathlon est un sport d’endurance. Il faudra donc adapter votre nage en fonction de la distance de votre course. Vous ne nagerez pas à la même vitesse sur un 500 comme sur un 4000 mètres et n’oubliez pas, derrière il vous reste les transitions, le vélo et la course à pied. Préservez vos jambes, dont vous aurez grandement besoin pour les épreuves suivantes et qui sont très gourmandes en énergie. Pour vous propulser, utilisez davantage vos bras et laissez un minimum de jambes pour équilibrer votre position. Lors de vos entraînements, planifiez des séquences de renforcement sur les membres supérieurs en utilisant par exemples des paddles. Vous  pouvez également, à l’aide d’un élastique, joindre les chevilles et parcourir 25 mètres uniquement avec les bras en laissant couler le moins possible les jambes.

[/dt_sc_one_column][dt_sc_hr_invisible_medium /][dt_sc_one_column first][dt_sc_h2 class=””]

Supporter des variations de fréquence cardiaque brusques

[/dt_sc_h2]

Le départ, les changements de directions, les apnées, sont autant de situations qui feront grimper votre fréquence cardiaque rapidement. Si vous n’avez pas préparé votre organisme à encaisser de tels stress, les premiers pics de fréquence vous procureront une sensation désagréable. N’hésitez pas à introduire des variations de vitesse dans vos entraînements comme le fractionné en course à pied, ainsi vous pouvez organiser des séries en prenant un repère sur une distance et sur le chronomètre

Exemple : 5x100m (départ toutes les 1’50 sec). Bien entendu, les temps s’ajusteront en fonction de vos propres performances, ceci n’est qu’un exemple parmi une multitude de possibilités.

Gardez à l’esprit que vos entraînements doivent toujours être adaptés à votre discipline. N’abordez pas toutes vos séances comme une séance « standard » de natation. Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre performance sportive. Et  si vous avez besoin de conseils technique ou d’une planification n’hésitez pas à me contacter.

[/dt_sc_one_column][dt_sc_hr_invisible_medium /]

[dt_sc_testimonial_carousel]

Romain PIETTECoach sportif / Maître nageur
Si cet article vous a plu, vous pouvez consulter l’intégralité de mes articles dans la rubrique “blog”. Vous pouvez également vous abonner à ma chaîne Youtube pour suivre mes vidéos d’entraînements en salle ou mes séquences conseils en natation.

[/dt_sc_testimonial_carousel]

About Author