[dt_sc_one_column first][/dt_sc_one_column]
En cette rentrée 2016 vous êtes décidé, vous avez toujours voulu apprendre à nager, maintenant c’est à vous de jouer. Différentes possibilités s’offrent à vous pour votre apprentissage : prendre des cours de natation en club, faire appel à un coach pour des cours particuliers ou simplement avec l’aide d’un proche. Que vous soyez un adulte ou un enfant, l’apprentissage de la natation reste exactement le même, vous allez devoir passer par plusieurs étapes fondamentales et éviter quelques erreurs qui pourraient vous freiner dans votre progression. Voici donc les 3 erreurs à ne pas commettre afin d’apprendre à nager sans difficulté et progresser rapidement dans la pratique de la natation.
[dt_sc_hr_invisible_medium /][dt_sc_one_column first][dt_sc_h2 class=”aligncenter”]

Erreur n°1 : ne pas immerger la tête sous l’eau

[/dt_sc_h2]

L’immersion de la tête est un principe fondamental en natation, passez outre cette étape et vous serez condamné à nager la brasse tête hors de l’eau, technique de nage qui à la longue vous posera certainement des problèmes articulaires.

[dt_sc_clear /]

C’est l’une des principales peurs qui pousse les gens à prendre des cours de natation avec un coach spécialisé. L’illusion de l’engloutissement de l’eau par la bouche ou le nez peut paraître pour certain comme un véritable calvaire. En réalité ce n’est qu’un fantasme et il est important d’en prendre conscience rapidement.

[dt_sc_hr_invisible_small /]

Exemple d’exercice : en petit bain, pieds sur le sol, descendez le corps pour immerger dans un premier temps la bouche. Faite le plusieurs fois, calmement, puis descendez au fur et à mesure jusqu’aux yeux en essayant de souffler par le nez. Ne fermez pas les yeux sous l’eau regardez autour de vous et essayez de prolonger progressivement le temps d’immersion.
[/dt_sc_one_column][dt_sc_hr_invisible_medium /][dt_sc_one_column first][dt_sc_h2 class=”aligncenter”]

Erreur n°2 : toujours nager là où vous avez pieds

[/dt_sc_h2]

Lorsque que vous apprenez à nager, l’enjeu principal est d’abandonner ses repères de « terrien ». La première erreur est d’évoluer dans un environnement où vous aurez la possibilité de reprendre appui sur le sol à tout moment. L’objectif ici est de passer d’une posture verticale à horizontale ou vos appuis ne seront plus sur vos membres inférieurs. Vous pourrez ainsi sentir l’action de l’eau sur le corps et vous habituer aux nouvelles sensations d’équilibre engendré par la perte d’appuis plantaire.

[dt_sc_hr_invisible_small /]

Exemple d’exercice : entrez dans le bassin par l’échelle puis placez les deux mains sur le rebord de la piscine. Veillez à garder vos épaules complètement immergées dans l’eau puis déplacez-vous à l’aide de vos mains sur le bord. Vous pourrez par la suite faire évoluer votre exercice en immergeant la tête lors de votre déplacement, en éloignant les jambes le plus loin possible du bord, en essayant de regarder le sol…
[/dt_sc_one_column][dt_sc_hr_invisible_medium /][dt_sc_one_column first][dt_sc_h2 class=”aligncenter”]

Erreur n°3 : choisir la brasse comme première nage

[/dt_sc_h2]

La Brasse est considérée comme la nage la plus populaire, c’est en réalité le style de nage le plus technique lorsque que l’on commence son apprentissage de la natation. Enseignée prématurément, elle permet une certaine stabilité et offre au nageur une sensation de confort et de sécurité lui permettant à tout moment de rejoindre le bord sans boire la tasse. Cependant, la complexité de cette nage à tendance à vous faire prendre de mauvaises habitudes comme un placement incorrecte des bras, une asymétrie des membres inférieurs ne favorisant pas le propulsion ou bien encore l’absence d’immersion de la tête qui peut provoquer, sur le long terme, une gêne au niveau de la colonne vertébrale.[dt_sc_clear]
Il est généralement conseillé aux élèves de commencer à nager le crawl ou le dos (sauf cas particulier d’une pathologie articulaire). Ce qui permettra au nageur de comprendre facilement l’importance et l’efficacité de la propulsion des membres supérieurs et l’obligera à maîtriser l’immersion de la tête.

[/dt_sc_one_column][dt_sc_hr_invisible_medium /]

[dt_sc_testimonial_carousel]

Romain PIETTECoach sportif / Maître nageur
Si cet article vous a plu, vous pouvez consulter l’intégralité de mes articles dans la rubrique “blog”. Vous pouvez également vous abonner à ma chaîne Youtube pour suivre mes vidéos d’entraînements en salle ou mes séquences conseils en natation.

[/dt_sc_testimonial_carousel]

About Author