De retour pour cette deuxième partie sur le swimrun ou nous allons nous concentrer sur une phase importante : la planification et l’entraînement. Si vous avez raté la première partie de ce dossier présentant le swimrun, ses origines et ses caractéristiques.

 

La planification

Comme nous avons pu le voir le mois dernier, le swimrun est une discipline sportive qui combine la natation et la course à pied en équipe au travers d’une course nature. Contrairement au triathlon, les transitions pour changer de matériel sont inexistantes.

Le swimrun est une activité intense qui vous demandera une bonne préparation physique. L’enchaînement de la nage et de  la course à pied n’est pas quelque chose de simple car vous passez à plusieurs reprises d’un état « d’apesanteur » dans l’eau à un effort physique terrestre. N’oublions pas que le swimrun est une course en pleine nature, il y aura donc du dénivelé, des conditions météo parfois difficiles, du courant, des sections plus ou moins longues de nage ou de course pouvant transformer votre défi sportif en une véritable épreuve. Il sera donc indispensable de ne pas s’y prendre au dernier moment afin de préparer au mieux votre course. La première étape sera donc de planifier vos entraînements, et ce dès que vous aurez choisi la date de votre évènement. La planification a pour but de faire évoluer vos entraînements de façon logique afin de diminuer les risques d’échec et de tendre vers une préparation physique optimale le jour du départ.

 

ORGANISER SON TEMPS

Comme le triathlon, le swimrun demande une certaine organisation concernant vos entraînements. Vous allez devoir être performant sur plusieurs disciplines, ce qui implique un minimum de deux entraînements dans la semaine : une séance de natation et une séance de course à pied. En fonction de la difficulté de la course choisie et de votre condition physique, il sera préférable d’intégrer 3 à 4 séances par semaine. Dans un premier temps, vous allez devoir évaluer votre condition physique de départ pour ajuster au mieux vos sessions et être sûr de ne pas faire du « sous-régime » ou au contraire de tomber dans le surentraînement. Vous êtes peut-être plus performant en nage qu’en course à pied donc n’hésitez pas à trouver le bon équilibre dans votre planification pour faire évoluer vos points faibles. N’oubliez pas, le swimrun est une épreuve en binôme, vo

us devrez donc faire attention à ne pas marquer trop d’écart de niveau entre vous et votre partenaire. Si vous en avez la possibilité, faite le maximum de séances avec votre équipier-ère et essayez de trouver une logique similaire dans votre programme d’entraînement.

COMBIEN DE TEMPS S’ENTRAINER AVANT LA COMPETITION

A moins que vous soyez déjà un champion olympique, plusieurs semaines de préparations vous seront nécessaires avant votre course. Si vous êtes débutant, visez plutôt des courtes distances de 10 ou 15 km. Dans ce cas, mais aussi suivant votre niveau, je vous conseille au minium de bloquer 6 à 8 semaines d’entraînement. Bien entendu, plus les distances des épreuves vont être importantes et plus votre planification sera étalée dans le temps. Pour les longues distances s’étalant sur une préparation de plus de 10 semaines, vous pourrez intégrer quelques « courses préparatoires » sous forme de trail ou triathlon si vous êtes pratiquant. Ces courses vous permettront de garder une certaine motivation dans votre planification et c’est un bon moyen de jauger votre forme pendant votre préparation.

INTEGRER DES METHODES DENTRAINEMENTS

Optimisez vos entraînements en intégrant des méthodes dans votre planification. Les swimrun sont des courses nature, il y a donc de grandes chances de retrouver du dénivelé lors de votre course. Préparez votre organisme en planifiant des séances de pente en série dans vos sorties. Voici un exemple simple que vous pouvez utiliser dans vos entraînements :

-4 x (1 min de pente 80%VMA) récupération sur la descente allure souple

-2 x (5×30 seconds sprints en pente avec récupération sur la descente) + Récupération 3 minutes entre les blocs.

L’utilisation du fractionné, ou des séries sur piste est également un excellent moyen de varier et faire évoluer vos séances. N’oubliez pas d’inclure des sorties longue pour habituer l’organisme à des séances d’endurance.

Prévoyez également en natation des séances qui amélioreront votre technique, puissance, mais aussi votre capacité à nager longtemps. Planifiez des séries de sprints ou de résistance en fonction de votre niveau.

Exemple :

-10×50 sprints Crawl + récupération active sur 25 mètres souple

-2x(3×200 soutenu ou chronométré en crawl avec 45 secondes de récupération entre les 200) + 100 mètres souple entre les deux séries.

Ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autre. Mesurez votre niveau et vos temps sur différentes distances afin de paramétrer au mieux vos séries en fonction de vos objectifs. N’oubliez pas de nager la brasse le dos ou le papillon pour faire évoluer votre technique ou améliorer vos appuis.

 

About Author

Hiện nay, có rất nhiều trang thể thao bóng đá trực tuyến, nhưng đa số đều có những quảng cáo hoặc chất lượng ko cao hoặc phát lậu, Chúng tôi socolive với bản quyền trực tiếp phát sóng trực tiếp , hứa hẹn sẽ cung cấp cho các bạn những trận bóng đá hấp dẫn nhấtxem bóng đá trực tuyến

Kênh của chúng tôi luôn luôn thân thiện với tất cả mọi người, mitomcung cấp những trận đấu trực tiếp của Việt Nam và toàn cầu, với video Full HD , ko lag ko giật, đảm bảo cung cấp cho bạn những giây phút bóng đá tuyệt vời nhất

Được xem là một trang bóng đá hàng đầu Việt Nam, chúng tôi cung cấp cho khán giả tất cả các trận đấu , trực tiếp tại hiện trường, bạn có thể đón xem tất cả các giải đấu tại đây xoilac , nơi mà bạn có thể thỏa mãn niềm đam mê với bóng đá mà không lo bị dán đoạn vì chất lượng trang kém

Ở đây chúng tôi cung cấp những trận bóng hấp dẫn nhất , với hình ảnh sắc nét, trang web thân thiện với tất cả mọi người Việt Nam, hãy nhấn vào và đặt 90p lịch cho trận đấu mà bạn yêu thích nào